Les Parcours des "Chicleros"

Chicza est la première gomme à mâcher certifiée 100% naturelle et biodégradable. Elle est produite par 56 coopératives intégrées par près de 2000 membres, ils sont tous réunis autour d ‘une même association : Consorcio Chicleros. Cinq ans après s’être mis à la tâche, le travail de ces hommes et de ces femmes donne de bons résultats :

  • La forêt est respectée, le développement durable a fait ces preuves.
  • Les chicleros ont un meilleur niveau de vie, ainsi que de bonnes conditions de travail.

Chaque personne qui mâche un chewing-gum Chicza, n’importe où dans le monde, contribue de manière directe au bien-être des producteurs de gomme à mâcher dans les jungles du Sud du Mexique et, bien évidemment, à une planète plus verte.

L’équation verte, naturellement juste.

Depuis la première moitié du vingtième siècle, les coopératives productrices de gomme à mâcher se sont élargies et consolidées, grâce à la popularité grandissante du chewing-gum. Elles ont même survécu à la vague de contrôle politique qui a essayé de mettre fin à l’organisation sociale et politique représentée par les coopératives agricoles mexicaines dans les années soixante-dix. Mais non seulement elles ont continué à être autonomes, elles ont gagné en force et organisation. À l’aube du nouveau millénaire, ces coopératives ont formé le Consorcio Chiclero, avec un but bien précis : reprendre le vieux projet de développer les connaissances techniques pour transformer le chicle* en produit fini. Un lustre après, le premier chewing-gum certifié 100% naturel, bio et biodégradable est sorti sur notre marché.

Pour que ce soit durable, l’agriculture doit trouver un équilibre ; les chicleros ont se respect de la nature et du monde qui les entourent, ils sont donc les mieux placés pour conserver la jungle. Quand quelqu’un dans le monde mâche un chewing-gum dont l’élaboration porte ce respect, goûte à la fibre de la forêt tropicale, à l’essence de la chlorophylle, source d’oxygène, et participe à l’équilibre de l’agriculture durable : il devient un « consommacteur ».

Un nouveau cercle de vie.

Forêts tropicales, arbres, communautés de la jungle, producteurs de chicle et consommateurs renforcent l’échange positif de l’équilibre de la planète. Comme cela arrive avec d’autres produits bio, l’ensemble de pratiques durables et l’échange équitable apportent la magie de ses bénéfices à tous ceux qui participent dans le cycle. Il s’agit de préserver notre planète pour laisser un monde propre à nos enfants.


* Du vocable txictli, du náhuatl, langue parlée par les nahuas, peuple d’origine mexicaine.