Histoire du Chewing-gum

La petite histoire du chewing-gum :

Comme le latex ne pouvait pas être vulcanisé, Thomas Adams a découvert la gomme à mâcher. En 1866, l’ancien dictateur mexicain exilé aux États Unis, Antonio Lopez de Santa Ana, a vendu deux tonnes de latex à Thomas Adams. Il avait pour but de vulcaniser ce latex pour en faire des pneus de carrosses. Face au fiasco (le latex ne pouvant pas être vulcanisé, ce qui veut dire qu’on ne peut pas le transformer en caoutchouc), que faire de 2 tonnes de latex? L’acheteur s’est souvenu que Santa Ana avait mentionné qu’au Mexique les gens mâchaient cette gomme dont il était, au fait, un consommateur régulier. D’après l’anecdote, Monsieur Adams a eu l’idée d’édulcorer et donner de la saveur à cette gomme… c‘est ainsi qui a été crée le chewing-gum tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Il faut dire que la grande partie des gommes à mâcher élaborées actuellement sont des produits industriels composés de polymères à base de pétrole. C’est la raison pour laquelle le chewing-gum est devenu un souci sanitaire et un problème d’environnement. Combien des mâcheurs de chewing-gum ont conscience que les polymères d’une gomme à mâcher artificielle jetée avec négligence ont tendance à s’intégrer de manière définitive au bitume ?

En étant élaboré à base de gomme bio, Chicza est totalement naturel et offre toutes les qualités d’une matière première biodégradable: inoffensive, biodégradable et non collante. Elle se décompose facilement grâce à la biodégradation enzymatique et bactérienne, ainsi, avec le temps, Chicza retourne à la terre, comme le bois pourri, les feuilles mortes et beaucoup d’autres éléments qui enrichissent les sols.


Chewing Gum Bio Chicza